Espace allaitement > Lait maternel > sevrage, réponse personnalisée

sevrage -refus du biberon- ...Solutions sur Mesures

Une jeune maman d'une petite fille de 4 mois, allaite depuis le début mais doit maintenant reprendre le travail. Cependant, l'enfant refuse le biberon. Cela fait 10 jour qu'elle essaie, mais en vain, en tirant son lait et en utilisant des tétines physiologiques.

J'ai parcouru avec intérêt votre site.
Je suis une jeune maman française, maman d'une petite fille de 4 mois. Je l'allaite depuis le début mais je dois maintenant reprendre le travail. Cependant, I. refuse le biberon. Cela fait 10 jour que j'essaye, en tirant mon lait et en utilisant des tetines physiologiques. Je ne peux pourtant pas laisser "mourir" de faim ! Que me conseillez-vous ?
Merci de votre reponse et de votre soutien. 

Le 12.01.99

Bonjour,

Tout d'abord, excusez-moi de ne vous répondre que maintenant, mais je rentre d'un petit séjour à Bruxelles.
Je comprends votre désarroi, de nombreuses mères se retrouvent dans cette situation du refus du biberon....


Mon conseil serait que VOUS ne donniez pas ce biberon, mais que ce soit la personne qui s'occupera de la petite, ou d'une amie qui peut vous rendre ce service. Ainsi, la petite fera la distinction entre vous-et-le-sein, et la tierce-personne-et-le-biberon. Et j'ajouterai que l'idéal, serait que vous ne soyiez pas dans la pièce pendant que cette tierce personne donnera le biberon, qu'elle ne vous voit pas.

Cela marche dans la plupart des cas.
Sachez que de toutes façons, un enfant ne se laisse jamais mourir de faim.

L'idéal serait, en ayant repris le travail, de continuer à donner le sein le matin, et à votre retour du travail ou juste avant le coucher; tétées qui soit seront des tétées alimentaires si vous souhaitez continuer à allaiter votre enfant, soit des tétées câlins si vous souhaitez sevrer totalement l'enfant.


Si vous souhaitez continuer vers un allaitement mixte, du fait de votre reprise du travail, je vous conseillerais, néanmoins, de supprimer les biberons en week-end, et de donner le sein. C'est une bonne condition pour continuer à bien entretenir la lactation, c'est un gros problème quand on reprend le travail.

Bon courage, et surtout n'hésitez pas à me recontacter, si vous avez une question, si vous rencontrez encore des problèmes,
Amicalement,

Françoise Coudray


A savoir hors échange de courrier: La reprise du travail est un moment assez délicat dans la vie de la maman qui allaite. La maman peut, déjà, poser de ses jours de congé pour prolonger son congé maternité; elle peut obtenir également un arrêt [piquer le congé "suites de couches pathologiques" avec le risque d'un contrôle de la "sécu" d'une dizaine de jours. Enfin, la loi lui donne la possibilité de disposer d'une heure (souvent coupée en deux demi-heures) pour allaiter son enfant si l'enfant est gardé près du lieu de travail, ou pour tirer son lait.

Il s'agit des articles du Code du travail suivant:
L.224-2: Les mères allaitantes disposent d'une heure par jour pour allaiter
pendant les heures de travail un an à compter du jour de la naissance.
L. 224-3: L'allaitement peut être permis dans l'établissement pendant cette durée quotidienne, et seulement pendant ce temps-là.. un local idoine peut être mis enplace suivant l'importance et la nature des établissements. C'est à dire qu'une nounou peut vous amener votre enfant au travail, et le reprendre à la fin de la tétée.
L.224-4: on peut exiger des chambres d'allaitement dans ou à proximité des
établissements employant plus de 100 femmes de plus de 15 ans.

Le dossier Reprise du travail peut être consulté avec exemples de procédure et avec un témoignage.

Ensuite de quoi, c'est la maman qui décide de sevrer ou non; nous l'aiderons à toutes les étapes, y compris lors de son sevrage.