| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Lait maternel > sevrage réponse personnalisée
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
  sevrage-une petite fille de quatre mois refuse complètement de prendre le biberon
 
 

11.03.99

Chère Suzanne, 

Je suis très sensible à votre message, et vais essayer de vous aider pour passer au mieux le cap du sevrage de votre petite fille. C'est, déjà, superbe de l'avoir allaitée, je vous adresse toutes mes félicitations!

....

1/ Le problème de la tétine et du biberon est dans une autre solution sur mesure - (cliquer pour l'afficher)

2/ Vers un sevrage total:

 

Vers un sevrage total:

Le sevrage est parfois difficile à vivre, alors sachez que vous pouvez continuer:

  • soit à conserver une tétée "alimentaire" par jour, au réveil, ou à votre retour du travail par exemple, ou le soir avant d'aller au lit,
  • soit à donner le sein une fois par jour par exemple, pour des tétées-câlins, des tétées-gros bobo, et non plus dans un but purement "alimentaire"; Votre enfant recevant une alimentation autre que votre lait, tètera au sein, mais comme elle n'aura pas faim, elle ne stimulera pas la glande mammaire dans le but d'avoir du lait.

    Vous garderez ce côté relationnel, et ni vous ni la petite ne serez totalement sevrées, jusqu'au jour où vous serez prêtes toutes les deux, pour des câlins-bras et plus de tétées du tout. Votre bébé a quatre mois passé, et je ne pense pas que vous ayiez de problèmes de confusion sein/tétine, donc pas de problèmes pour passer du biberon au sein.

Pour sevrer l'enfant de votre lait:

vous devez introduire le lait industriel en deux temps:

déjà, pendant 3-4 jours, donnez le sein, puis après la tétée qui correspond à l'un des repas (tétée-sein qui sera remplacée par repas au biberon), donnez quelques millilitres de lait industriel; faites boire Bébé au coquetier, ou à la tasse. Le but est que l'organisme de Bébé s'habitue à ce nouveau produit.

 

Deuxième temps, introduisez le biberon entier de lait industriel, à raison d'un biberon à la fois, et attendez  3-4 jours avant d'introduire un second biberon de lait industriel. Le but est que Bébé s'habitue au biberon entier, et que vous diminuiez votre sécrétion lactée.

C'est pourquoi, sur le plan des seins, vous ne devez pas sauter la tétée supprimée, il faut que vous continuiez à stimuler vos seins, mais un peu, pas de trop. Tirez un peu pour conserver la lactation le temps du sevrage, et pour éviter un éventuel engorgement, mais pas de trop sinon vos seins vont "croire" que vous conservez cette tétée.

 

Pour ce faire: soit vous avez déjà un tire-lait; soit vous pouvez faire un massage manuel, sous une douche c'est mieux.

 

Exemple de programme:

(de façon arbitraire, je commence le 1er du mois en cours;)

Après avoir introduit le lait artificiel, et qu'il n'y a pas eu de réaction d'intolérance, de manifestation allergique....:

le 1er, vous introduisez un biberon entier au déjeuner et gardez les autres tétées;

le 2, le 3, le 4, vous continuez de donner ce biberon au déjeuner et continuez de donner le sein aux autres tétées;

le 5, vous introduisez un second biberon quotidien, en plus du déjeuner, et gardez les autres tétées;

le 9 ou le 10, introduisez un troisième biberon;

le 13 ou 14, introduisez un quatrième biberon; il vous reste peut-être une tétée;

le 17 ou 18, supprimez la cinquième (et dernière?) tétée.

Quelques informations complémentaires:

Le sevrage est un moment assez difficile, pour l'enfant et pour la mère. Il doit être décidé en tout état de cause, et mis en place dans la sérénité; ne vous lancez pas dans un sevrage les larmes aux yeux, c'est pourquoi je vous ai présenté plusieurs propositions et/ou informations;

Si vous avez commencé le sevrage, et que vous ne vous sentez pas d'attaque, (moral, déprime profonde par exemple) et pour autant que vous le puissiez, sachez que si vous avez déjà introduit un biberon de lait industriel (ou même plus d'un biberon), vous pouvez repartir en arrière; vous pouvez supprimer ces biberons de lait. 

Dans le cas où vous avez décidé d'allaiter et de reprendre le travail, vous pouvez "prolonger" votre congé maternité en demandant un petit arrêt à votre médecin; vous pouvez prendre quelques jours de vos congés; et n'oubliez pas vos droits de disposer d'une heure quoditienne pour tirer votre lait.

Quelle que soit votre décision, le sevrage est une question de choix de la maman, selon ses propres critères, et sa situation, le tout pour la mère, est d'être informée et soutenue, quelle que soit sa décision. Et cette décision doit être prise sereinement. Ne pas hésiter à demander de l'aide, à redemander de l'aide. Avoir le soutien moral du compagnon est également très important. Toujours, de toutes façons, et pas seulement en matière d'allaitement et de sevrage.

 

J'espère vous avoir aidée et rassérénée un peu dans votre désarroi tout à fait normal. J'espère aussi avoir répondu à vos questions, j'ai essayé de traiter le sevrage au sens large, si vous avez d'autres interrogations, si vous voulez d'autres précisions, recontactez-moi, sans hésitation.

Courage Suzanne,

Amicalement,
Françoise Coudray

 

 

Vers les généralités Questions de lait-Sevrage

Vers le Dossier Reprise du Travail

 
 
 
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation