Espace allaitement > Santé et allaitement > Coliques, cas réel 03

Les coliques... cessons de voir le mauvais lait maternel comme cause première... l'enfant naît, souffre d'angoisses, manque de repères....

pourquoi? cette page est destinée à vous donner des réponses et des repères

je souhaiterais savoir quels aliments il est déconseille de manger lorsqu'on allaite car mon bébé a des coliques et pleure beaucoup lorsqu'il régurgite est ce parcequ'il a trop mangé

Bonjour,


Tout d'abord, il faut vous rassurer: votre enfant n'est pas anormal, il faut savoir que les coliques touchent environ 30% des enfants; ensuite, ce n'est pas mauvais signe d'être mauvaise mère, mauvaise maman allaitante.... c'est très important de savoir cela;

en fait, les coliques sont des épisodes multi-factoriels:


tout d'abord, leur immaturité digestive réelle, les enfants prennent conscience de leur corps, parfois à leur effroi, à leur angoisse, parfois aussi "en douleur".


ensuite, il y a ce qu'une amie qualifie de "l'heure où rugissent les fauves"; c'est en nous, c'est atavique, certains adultes supporteraient d'ailleurs assez mal ce passage du jour vers la nuit, chute de la lumière du soleil.... les enfants ressentiraient cette baisse de luminosité et y étant sensibles, ils exprimeraient leur réaction, leur crainte? car la nuit, ce n'est pas forcément la mort, c'est tout simplement: être moins protégé, puisqu'on ne voit pas très bien; l'endormissement, donc plus de risque d'être sans défense...; c'est en tout cas, une hypothèse;

dans les cas qui précèdent, les meilleurs remèdes sont:
essayer de rester serein, zen, et ne pas paniquer; mon troisième enfant m'a fait des coliques de 21h à 23h, c'est plutôt rare [comme horaire], mais prenant aux tripes;
mon mari le prenait allongé sur son avant-bras gauche, et déambulait.... ou bien lui changeait la couche, pour lui changer les idées, tout simplement; ou lui tendait et jouait, avec un joujou, pour capter l'attention de Florian, et lui faire oublier ses angoisses. [Une fois calmé il prenait le sein sans problème]

un remède classique: trois granules de chamomilla 5 ch matin et soir, un jour sur deux en alternance avec 3 granules de magnesia phosphorica 5 ch matin et soir, aiderait bien aussi;

==>Certaines mères glissent les granules dans la bouche de l'enfant, carrément (même bébé) - sous surveillance rapprochée!

==>Ou bien mettre un fond d'eau bien chaude dans un coquetier, y verser les granules; ces dernières fondent très vite, et l'eau refroidit très vite aussi; une fois qu'il a refroidi, donner le liquide à la pipette, au verre...

==> (Eau: ne prenez PAS l'eau issue d'un robinet d'eau chaude; elle contiendrait des bactéries nuisibles pour un nourrisson; je remercie la maman qui a attiré mon attention sur ce problème; même un système de canalisation d'une maison neuve peut très vite "s'engermer"; Mais dans l'absolu, l'eau minérale des bouteilles en plastique apporte des toxiques et polluants cancérigènes voire rendant stérile..... )



puis, il existe aussi des causes d'intolérance alimentaire vis-à-vis de la protéine de lait de vache, essentiellement [protéine du lait de vache consommée par la mère allaitante]; ne fut-ce que pour quelques jours, diminuez ou supprimer carrément, toute boisson, tout produit laitier issu de la vache; optez pour du fromage de chèvre, de brebis, yaourt de brebis (on en fait désormais pur lait de brebis); et voyez s'il y a une amélioration.

Par exemple donnez-vous deux ou trois jours, puis recontactez-moi pour me dire si tout va mieux, ou si tout va mal, ou si c'est stationnaire; alors nous verrons quoi faire, pour que votre enfant ne souffre plus trop de coliques, mais sachez qu'il y a une part alimentaire, parfois, mais aussi des pleurs de décharge, difficile à vivre pour les parents tout d'abord parce qu'on souffre dans notre corps, dans notre tête; on se pose des questions sur notre lait (IL EST de TRES BONNE QUALITE gardez l'allaitement au sein!!); enfin, c'est un sujet tabou, comme les nuits; personne n'admet que son enfant fait des "coliques" qui nous tiennent éperdues, éveillées, inquiètes..... alors courage pour ces jours-ci, cela dure peu en général, c'est dans la Nature des choses, continuez!

Vous pouvez lire l'article sur les coliques de notre espace maternage, avec intervention d'un ami pédiatre...


Amicalement,

Françoise Coudray
Présidente de ADJ+ (Allaitement Des Jumeaux et Plus)

Il n'y a aucun aliment à éviter lorsqu'on allaite, à part peut-être les asperges, où plusieurs cas rapportent que l'enfant a boudé littéralement le sein.

Il y a certains aliments qui font "péter" si la mère en consomme de trop. Je propose souvent: au lieu de deux louches de choux, prenez-en une, et voyez. Vous essaierez deux louches à nouveau dans un mois.... (ce qui vaut pour le chou vaut pour les pommes de terre, etc...);

Il y a certains aliments qui ont tendance à déclencher des coliques quand même; en première position, la consommation maternelle de produits laitiers d'origine vache (lait à boire, yaourt, fromage, mais aussi les protéines du lait de vache planquées dans les plats et sauces préparés industriellement). Il y a aussi mais plus rarement: le chocolat (la théobromine contenue dans la fève du cacao peut exciter énerver causer mal au ventre).

Le thé, le café, la cigarette, sont considérés comme excitants, énervants, attention donc;

10

Retour aux listes de réponses personnalisées (voir)

Retour aux coliques-généralités (voir)