Espace allaitement >Travail et allaitement> Cas > déplacements nuitées

Réponse personnalisée: La maman s'absente 3 jours d'affilée par semaine...Solutions sur Mesures

la maman s'absente 3 jours d'affilée par semaine

Chère amie,

Un grand merci pour la photo de L., il est mignon, oh oui!!!
Et bien je vois que votre allaitement a continué, et en pleine harmonie, nous sommes bien loin des inquiétudes de ses premiers jours, n'est-ce pas? vous devez être heureuse, et aussi fière, d'allaiter, et d'arriver ainsi à ses deux mois. C'est très rare, et d'autant magnifique que les mamans ne sont que peu encouragée à continuer.

Allaiter en travaillant, oui, bien sûr, c'est tout à fait possible. Il existe des textes de loi prévoyant une heure par jour pour allaiter ou exprimer son lait; dans votre cas, vous ne profiterez pas de cette heure, à moins de vous arranger avec votre employeur (et le train???) pour arriver une heure plus tard le mardi matin, et partir une heure plus tôt le jeudi soir.

Alors voilà, Nous sommes en province et mon travail est à Paris. Pour l'instant je dois me rendre à Paris 3 jours par semaine (je pars le mardi matin et reviens le jeudi soir), et les lundi et vendredi, je travaille à la maison. L. sera chez une nounou toute la semaine.
Je pense à partir du mois de mai faire une tétée le matin et une autre le soir, et une le mardi matin avant de partir et ensuite le jeudi soir en revenant.
Les tétées manquantes pourraient être des biberons de mon lait. Pour ça, je pense faire des réserves congelées et continuer à Paris avec un tire-lait.


Votre principe d'organisation n'est pas mauvais, mais je vous proposerais plutôt la chose suivante:
allaiter du jeudi soir au mardi matin.
C'est-à-dire: des tétées toute la journée le vendredi, le samedi, le dimanche, et le lundi; une tétée le mardi matin avant de partir, et une tétée (ou deux) le jeudi soir en revenant;
Votre petit L. ne s'inquiètera pas de ce que vous lui donniez le sein tout le temps la moitié de la semaine, et de recevoir des biberons par sa nounou l'autre moitié de la semaine. Il fera bien la différence, car vous "serez" le sein, et la nounou "sera" le biberon.


De plus, donner le sein à volonté, ou à tous les repas lors de la période où vous serez à la maison (du jeudi soir au mardi matin) entretiendra votre lactation, et justement, vous permettra de continuer à avoir du lait sans trop d'inquiétude; Il sera bon de toutes façons d'exprimer votre lait le mardi soir, deux fois le mercredi, et le jeudi matin au moins. Je pense qu'avec ce double programme vous n'aurez pas à vous inquiéter de la baisse de lait qui intervient parfois quand on reprend le travail.

Je ne me rends pas bien compte de ce qu'il faut faire pour que ça marche, et si celà peut se marcher. Je voudrais pouvoir allaiter comme ça au moins jusqu'au mois d'aout, où je serai en vacances. Celà ferait 7 mois d'allaitement pour le bébé.Et si ça marche pourquoi ne pas continuer...!


Effectivement, ce serait super! en fait, continuez aussi longtemps que cela vous plaît, que votre enfant aime, que vous vous trouvez en harmonie, heureux; et il est vrai que les tétées quand on travaille sont des moments privilégiés, on voit moins son enfant, mais l'allaitement procure des câlins avec un niveau supérieur.



Cependant j'ai beaucoup de questions qui me viennent à l'esprit:

- Qu'en est-il de la baisse de la lactation si on passe à 2 tétées par jour? Est-ce que le tire-lait à Paris peut permettre la continuité de la lactation en remplaçant les tétées sur 3 jours/semaine?


Ne passez pas à deux tétées par jour quand vous êtes à la maison; donnez le sein matin, midi, 4h, soir etc.. le vendredi, le samedi, le dimanche,le lundi. Cela va vraiment permettre à vos seins de continuer à sécréter sans problème;
Le tire-lait, lui, sera efficace pour continuer de stimuler vos seins en l'absence de tétées;
Les deux conjugués devraient faire que vous ne subissiez pas de baisse de lait. Et même s'il y avait baisse, je préfère vous le dire tout de suite, on peut y remédier!

- Que faire si mes heures de départ et d'arrivée de Paris ne correspondent pas aux heures des repas de L.?

Parons au plus facile: vous rentrez du travail le jeudi soir, et L. fait déjà dodo; tirez votre lait, et mettez-le au congélateur; ce sera toujours une petite réserve pour la nounou en milieu de semaine; si L. se réveille, donnez le sein.
Le mardi matin, essayez de faire un petit câlin avec L. dans votre lit, et voyez s'il prend le sein spontanément même encore endormi. Sinon, exprimez votre lait si vous le pouvez (ce serait bien) et mettez-le au réfrigérateur, il sera donné dans la journée par la nounou.


Je me rappelle quand Alexandre a fait une grève de la tétée (refus total de prendre le sein! ça arrive, avec les jumeaux) j'allais le cueillir encore endormi, parce qu'alors il n'était pas réveillé pour refuser le sein. Et je l'ai eu comme ça à partir du 3e jour de sa grève! bon de toutes façons il ne se serait pas laissé mourir de faim, mais cela m'a évité ses refus en colère durant parfois deux heures.... :-))

- Si je commence une banque de lait dès maintenant, le lait ne va pas correspondre forcement à ce que demande le bébé pour sa croissance 1 ou 2 mois plus tard, est-ce embêtant? Faut-il indiquer sur chaque dose le moment ou le lait a été tiré pour ensuite le redonner au même moment plus tard?

Votre question est très pointue; effectivement le lait évolue; mais l'enfant s'équilibre sur une semaine, voire sur deux semaines; si votre petit L. ne prenait que de vos réserves, je répondrais qu'il va peut-être y avoir des problèmes entre lait exprimé et demande du moment; mais comme vous allez donner le sein du jeudi soir au mardi matin, et faire donner des réserves, ce n'est pas grave.


Vous pouvez faire deux banques:
commencez votre banque dès maintenant, et oui, indiquez sur chaque contenant la date d'expression;
continuez à constituer votre banque tout au long de votre travail, et oui, toujours, indiquez sur chaque contenant la date d'expression;

arrivée en mai, alternez un repas lait de mars, un repas lait d'avril, un repas lait de mars, un repas lait d'avril.
En avril et mai, vous allez continuer à constituer votre banque, et en mai/juin, vous alternerez lait d'avril et lait de mai....

Et L. s'équilibrera avec vos tétées "live".

Dans quels récipients faut-il stocker le lait? J'ai lu que le mieux était de faire des doses de 60 et de 120 ml, est-ce que des sacs congélation peuvent convenir?

Des petits sachets, c'est toujours le mieux, ou des glaçons de lait; par contre, il faut des sachets spéciaux, par exemple ceux de Medela; il est de loin préférable d'utiliser des sachets pour congeler du lait maternel....
L'idée des faibles quantités, c'est pour ne pas décongeler de trop grosses quantités, car le lait décongelé se conserve 24h au réfrigérateur. Dites bien cela à la nounou, qu'elle dégèle un sachet; elle en puise la quantité approximative, qu'elle réchauffera pour un repas; si l'enfant boit tout, c'est bien; s'il a encore faim, elle reprend un peu de ce qu'il reste; mais si l'enfant n'avait pas encore faim, il y a ce petit reste qui peut être utilisé encore (toujours à hauteur de 24h une fois décongelé).


L'idée des glaçons de lait, c'est cela:
Prenez vos bacs à glaçons, lavez-les soigneusement à l'eau très chaude et avec un produit, laissez-les sécher.
Puis exprimez votre lait, et versez-le dans les cases des bacs. Puis mettez au congélateur.
Quand le lait est bien congelé, sortez les bacs du congélateur, démoulez les glaçons, mettez-les dans un sac congélation et remettez les sacs congélations au congélateur.
Vous pouvez réutilisez les bacs à glaçon en y reversant une nouvelle quantité de lait fraîchement exprimé.

(attention: autant le lait maternel se conserve 5 jours au réfrigérateur, autant le lait que vous congelez doit être fraîchement exprimé ou réfrigéré depuis moins de 24h).


La gardienne n'a plus qu'à puiser le nombre de "glaçons de lait" nécessaire.
Et surtout, comme les glaçons sont de petites quantités, si la gardienne a l'impression que Bébé a encore faim, elle peut décongeler un glaçon, et le donner à Bébé en mini-complément.



Pour réchauffer votre lait,

passez le sous un robinet d'eau tiède-chaude; s'il s'agit de lait congelé, faites un bain-marie sur votre cuisinière.
N'employez pas le micro-onde!
N'oubliez pas d'agiter doucement le récipient (sans le secouer), quand le lait est décongelé; en effet, le lait est formé entre autres de corps gras, et si on laisse le lait dans un récipient, les corps gras montent en surface, les éléments non gras, lourds, tombent au fond du récipient (c'est de la pure physique, vous connaissez ce phénomène avec la vinaigrette!!).
Souvent hélas, le lait est jeté, car il a l'air mauvais; c'est parce qu'il n'a pas été agité, ses phases liquides sont toujours séparées. Essayez avec votre assaisonnement huile-vinaigre!
Le lait peut avoir une couleur "bizarre"; n'oublions pas que le lait maternel prend le goût des aliments ingérés par la mère, et peut en prendre la couleur dans certains cas.


Il est très important que la nounou comprenne votre souhait d'allaiter, et donner de votre lait; c'est primordial; il faut lui expliquer l'allaitement, votre désir, la conservation du lait maternel, sa richesse.....

- Que se passe-t-il pour le bébé si l'on donne le lait avec un biberon, refusera-t-il de téter ensuite? Faut-il une période de sevrage et combien de temps? Déjà il devra se passer de sa maman 3 jours celà ne va pas être facile ni pour lui, ni pour moi!

Il existe un risque que l'enfant devienne paresseux.
Vous pouvez opter pour ne pas faire donner le lait au biberon, mais le faire boire à la tasse, ou au soft-cup. Le soft-cup n'est pas désagréable d'utilisation, et l'enfant lappant, ne tète pas, et donc pas de problème pour le sein.
En fait, tous les enfants ne deviennent pas paresseux, mais ça peut arriver. Ce serait dommage. Surtout avec une reprise du travail, et un éloignement;
Certaines mamans pensent que l'enfant refuse le sein parce qu'il n'y a pas de lait, mais en fait, le bébé ne veut pas se donner la peine de téter, il attend quelque chose qui coule tout seul. Mais il y a du lait!!!
Là il faudra me contacter très vite, pour lui dire qu'il doit téter, et pour cesser les biberons; ne vous en inquiétez pas, c'est une possibilité, vous savez qu'elle existe, maison parlera de ça au moment voulu, si nécessaire.

Sinon, sans pousser à l'achat, un soft-cup (un seul suffit); je pense L. trop jeune pour boire avec un verre à bec; sept mois oui, trois-quatre non.

- Si je ne fais que le matin et le soir en lait maternel, le fait de donner du lait industriel le reste de la journée n'est-il pas défavorable à l'allaitement?

C'est défavorable oui, les trois jours où vous "quittez" la maison sont significatifs.

- Le réflexe d'éjection est rare chez moi et je me demande si celà pourrait signifier qu'il y a moins de lait et si celà peut être un obstacle à la continuation de l'allaitement?

Non, je vous rassure tout de suite: le réflexe d'éjection n'est absolument pas significatif. Cela dépend de: depuis combien de temps on allaite et des femmes; on peut continuer à avoir un fort réflexe d'éjection; ou au contraire en avoir un très faible avec le temps; les seins s'adaptent aussi à produire au moment où il y en a besoin.

- Il va falloir que j'investisse dans un tire-lait et j'ai vu sur votre site le tire-lait Medela à pile et sur secteur, est-ce l'appareil qui convient ou existe-t-il d'autres modèles plus adaptés?


Concernant le tire-lait, le meilleur que je préconise, c'est le mini Electric de Medela. Il fonctionne à pile ou sur secteur. Il est assez petit, est en 3 morceaux qui se lavent très facilement. C'est celui que vous avez vu.

Il existe en kit simple ou kit à double pompage, (le kit à double pompage, c'est-à-dire qu'il y a deux téterelles, on en met une sur chaque sein, et on met en route l'appareil; le double pompage permet de gagner du temps, de bien stimuler la glande mammaire; mais le kit double pompage est un peu plus cher que le kit simple).

Concernant les tarifs, et lieux de vente, vous pouvez soit passer par une pharmacie, mais toutes ne fonctionnent pas avec Medela et souvent se font des marges assez conséquentes, ou bien passer par moi; à titre indicatif:
Le tire-lait mini electric (simple) est vendu au moins 446F (je l'ai vu à 640F en pharmacies), je l'ai pour mes adhérents, à 264.00FF avec des frais de port de: 34FF en extra-départemental.
Le tire-lait mini electric plus (kit à double pompage) je n'ai pas son prix dans le commerce, je peux l'obtenir pour mes adhérents à 459F. Pour les frais de port, ce doit être également 34FF.

Je peux vous aider à vous procurer l'un ou l'autre modèle si vous le souhaitez; je vous déconseille en tout cas tout dispositif manuel, cela vous fatiguera, surtout que vous allaitez deux enfants... et je déconseille l'isis de Avent, il faut pomper, pomper, pomper.. et en plus, il doit être démonté en plusieurs parties pour être stérilisé.

Enfin, il reste le gros générateur, mais à la location, et non pas à l'achat (il coûte trop cher; même moi qui ai des prix avantageux,il faut compter dans les 3500F!!!!!!!!) Je pourrais vous aider à en louer un, il faudra une ordonnance avec les deux noms et prénoms des enfants, et précisant tire-lait électrique Medela. Il y en a pour environ 100F de location par semaine.

Je pense que le mieux est le mini electric; à simple ou double pompage, c'est à vous de voir;
le double pompage est plus cher, mais les deux seins sont vidés en même temps, vous gagnez du temps pour collecter votre banque de lait, et vos seins sont stimulés pour deux [bébés], donc sur le plan de la lactation c'est très bien, cela la stimule, ou la relance, tout cela sera un grand point gagné contre les éventuelles baisses de lait.



Pour exprimer votre lait, c'est le matin que vous aurez le plus de lait, le matin, on est fraîche....

Au tire-lait, il ne faudra pas vous attendre à avoir de grosses quantités juste en rentrant du travail si un jour cela vous arrive. Laissez-vous le temps d'arriver avant d'exprimer votre lait (douche, appel téléphonique par exemple).
Aidez-vous d'une photo ou d'un pyjama...

Pardon! je vous écrase sous le poids des mes nombreuses questions! Je souhaite vraiement continuer d'allaiter L. mais je ne veux pas perdre mon travail qui me plait quand même beaucoup. Les personnes à qui je parle de ça me disent d'arrêter de travailler, ce n'est encore une fois pas très encourageant!

Non, non, vos questions sont très légitimes, elles se comprennent;dommage que peu soient au courant qu'on peut travailler en allaitant; dommage qu'on "pousse" à rester chez soi, on ne peut ou ne veut pas toujours; allaitement et travail vont de pair en Norvège, il y a des exemples, telle le premier ministre je crois, qui donnait le sein en plein conseil, ou une judoka championne du monde ou championne d'Europe qui allaitait près du tatami....


C'est bien ce que vous faites, chapeau. Je crois que cela en vaut le coup, surtout avec trois jours de séparation d'avec L., si je peux vous aider, maintenant, ou à la reprise du travail, sur le plan matériel ou conseils, ou moral, contactez-moi, n'hésitez pas, surtout.

Bon allaitement,
Françoise Coudray
Présidente de ADJ+ (Allaitement Des Jumeaux et Plus)

soft-cup pour allaiter et travailler sans souci d'allaitement