| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Le guide de l'allaitement > réveils nocturnes
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


MOTILIUM....

Appel à témoins (futurs) parents de triplés (sept2013) :-) >>>Cliquer

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Notre aide est bénévole, mais l'association a besoin de dons ou cotisations pour continuer de vous aider et soutenir... à l'avance merci!

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Guide de l'allaitement de la naissance au sevrage:

Ce qui fait qu'un bébé ne réclame plus la nuit ...

 
 
 

 

est-ce son poids, sa maturité,comment ça s'explique biologiquement ou psychologiquement-question d'une maman de jumeaux de 3 mois!

"comment ça s'explique biologiquement ou psychologiquement????"
Les deux mon capitaine!

Les réveils nocturnes correspondent, peuvent correspondre à diverses choses:

  • le stress parental, la mère qui s'attend, non, qui attend que les enfants se réveillent
  • la simple envie des bébés de dire: "coucou, on est là on voudrait vous voir"
  • l'immaturité digestive, l'enfant a encore faim la nuit. Ce n'est pas si fréquent que cela, et ce n'est pas propre aux bébés allaités, loin de là si cela peut vous remonter le moral.
  • l'immaturité respiratoire -c'est le principe des apnées la nuit.

 

Le stress parental

C'est quand la fatigue s'accumule, les parents sont fatigués (voire: ils aimeraient un peu d'intimité) et les enfants se réveillent (voire: au mauvais moment).

En fait, il arrive pour beaucoup que les enfants "ressentent" que leurs parents "attendent" leur réveil. Et ils se réveillent. Il y aurait ainsi un lien psychique mère-enfant, au minimum.

Commencez déjà par ne pas trop vous inquiéter, ni "vous attendre à ce que/attendre/espérer" que vos bébés ne se réveillent. je propose volontairement plusieurs verbes, pour que vous compreniez ma pensée.

Ce n'est pas facile, surtout quand on a un "grand" qui peut être réveillé lui-aussi à la clé.

 

Salut, coucou!

L'enfant qui se réveille n'est pas toujours un enfant affamé, il faut bien
le savoir, et bien se le remémorer et l'assimiler en même temps qu'assimiler une bonne confiance en soi: le réveil nocturne concerne tous les enfants, au sein ou au biberon.

Je ne crois pas tous les parents qui disent qu'à deux mois, leurs enfants (surtout ceux au biberon) faisaient leurs nuits. Je n'y crois pas, même si cela n'engage que moi, mais quand je discute bien avec une maman, il s'avère que les enfants se réveillent, et terminent leur nuit dans le lit des parents; mais c'est tellement une "honte" d'avoir des enfants ne faisant pas leurs nuits, et c'est tellement mieux d'être fier d'avoir des petits précoces..... et puis d'être harcelés par l'entourage familial: "alors, ils font leurs nuits?" et bien la plupart des mères finissent par mentir à l'entourage, pour "avoir la paix". Et là, j'en connais de nombreux cas.


Le réveil nocturne peut provenir de la faim, certes, mais aussi:
1/ des dents, et la succion de votre sein soulage les gencives de votre
enfant; même si rien ne perce, cela se prépare
2/ cauchemar aussi
3/ l'envie de faire coucou. Oui, l'enfant est parfois ... un être qui
exagère: il a besoin de dire:"salut papa, salut maman, j'ai envie de vous
voir" et que ce soit la nuit ou le jour...
4/ les découvertes-cela concerne les phases nouvelles de réveils alors que les enfants dormaient "bien"-mais ils se mettent à découvrir leur bouche, leurs mains... et ils peuvent toucher découvrir par le toucher, et cela travaille dans leurs cerveaux, la nuit, ça bosse à un point pas possible, et cela les perturbe!

dans votre cas actuel, je pense que ce serait plutôt la 3e solution.

Première idée: gardez vos bébés près de vous la nuit, pour limiter les allées-venues-dès qu'un bébé se réveille, mettez le au sein, allongée dans votre lit, et somnolez-voire: rendormez-vous en vous rassurant: aucune mère (et dire que depuis quelques centaines de milliers d'années, il y en a eu) aucune n'a jamais écrasé son bébé. Bébé quittera le sein de lui-même, et trouvera sa place.

Sinon, je propose souvent que le papa se lève, fasse la couche dans la pénombre, et amène Bébé à la maman pour la tétée dans le lit familial-et si vous vous endormez, et bien ne vous réveillez pas pour autant dans le but de recoucher Bébé-gardez-le auprès de vous, il sera temps de le recoucher quand l'autre Bébé se réveillera à son tour;

Et rappelez-vous: vous serez moins fatiguée de donner le sein allongée au lit, que vous lever préparer un biberon!

L'autre idée pourrait être de faire participer le papa: qu'il se lève, et aille voir le Bébé éveillé, lui dire: on est là, on fait dodo, allez fais dodo; on est près de toi. Allez essaie de dormir, papa et maman ont besoin de dormir pour être en forme demain et faire joujou avec toi.

Pourquoi le papa? parce que les bras paternels ne sont que des bras, et non des bras proches de seins-tétée.

A vous de voir bien sûr....

Alimentation

Il y a eu des études de faites, entre bébés allaités, et bébés au lait industriel avec farines, et bébés au lait industriel sans farines.

Et bien vous pouvez continuer à allaiter le soir, un biberon de lait industriel ne résoudra pas les réveils nocturnes (et fera apparaître des risques de problèmes digestifs).

L'immaturité respiratoire -c'est le principe des apnées la nuit.

Les nourrissons passent par différentes phases de sommeil, la nuit. Leur respiration est également irrégulière; entre autres, il y a des périodes d'apnée (ce sont les arrêts de la respiration).

Là, soit l'enfant se réveille tout seul, soit c'est le corps qui relance tout seul la respiration. Soit quand le bébé dort dans le lit familial c'est un parent, qui même en dormant, sent l'apnée de l'enfant, et le réveille d'une légère secousse-c'est un mouvement automatique. Soit c'est la catastrophe-l'enfant est seul dans son lit, ne reprend pas automatiquement sa respiration et c'est la mort subite du nourrisson.

Il faut savoir que le sommeil n'est pas une phase identique et unique dans la nuit, le sommeil est constitué alternativement de phases de sommeil léger suivies de sommeil profond.

Les premiers mois de leur vie, les bébés se réveillent la nuit, alors qu'ils passent du sommeil profond au sommeil léger et du sommeil léger au sommeil profond. J'ai entendu parler mais il faut que j'approfondisse, d'une thèse d'un médecin, selon lequel la Nature provoquerait ces réveils nocturnes chez les bébés qui n'arrivent pas ou mal, à relancer seuls, leur respiration.

C'est vers l'âge de 3 mois que les enfants commenceraient à dormir plus longtemps en sommeil profond, et donc les réveils nocturnes commenceraient à diminuer. L'âge de 6 mois serait une seconde étape dans la maturité du système respiratoire.

Mais c'est à l'âge d'un an que le risque de mort subite disparaît.

Il n'est donc pas anormal qu'un enfant ne fasse pas ses nuits avant ... longtemps, c'est même une sécurité (qui n'est cependant pas une protection totale vis à vis de la mort subite du nourrisson).

On dit depuis quelques temps que l'allaitement maternel protège de la mort subite du nourrisson;

en fait, ce qui est à considérer, c'est l'allaitement maternel avec nuits dans le lit familial. Les enfants dormant contre leur mère, leurs cycles de sommeils sont en phase, et la mère, même sans s'éveiller, sent les phases d'apnée-d'un mouvement naturel, et endormie, elle réveille les nourrissons en apnée-d'où le nombre réduit de msn chez les bébés allaités.

D'autres idées, mais uniquement si ces réveils sont soudains:

Enfin, bien voir les conditions extérieures: chgt de température, de temps,
de lieu, visites? vacances? tout est "propice" à déranger les enfants. Une
condition extérieure simple: départ en vacances est suffisante à modifier le
comportement nocturne.

 

Alors, doit-on se dire qu'on en a pour un an à être fatigués?

Non bien sûr.

Déjà, il peut arriver que des enfants fassent leur nuit à 3 mois, d'autres à 6 mois, ou à 12, voire 18 mois (là, je re-baisse le moral, je le sens).

Tous les cas sus-mentionnés sont des exemples de causes. En les comprenant, on les accepte mieux, plus facilement; et selon la cause, on arrive parfois à une amélioration de la situation.

 

Le repos, c'est, par exemple:

  • allaiter allongée au lit la nuit. Si vous concevez les premiers moments de votre vie familiale ensemble, que vous optez pour le lit familial, pas de déplacements jusqu'au lit-tournez-vous vers le bébé qui s'est éveillé, mettez-le au sein, et somnolez-n'ayez pas peur de vous ENDORMIR, vos bébés ne risquent rien. C'est à vous qu'il appartiendra, un jour, de leur faire intégrer leurs propres lits, leur propre chambre.
  • faire la sieste lors d'une des tétées diurnes; c'est l'heure de la tétée, et vous êtes lasse? Soit vous allaitez simultanément, soit non, mais allongez-vous pour donner le sein, et laissez vos yeux se fermer, somnolez-profitez de ce que les nourrissons, souvent, passent une partie de la tétée à dormir... pour somnoler, voire vous endormir. Le plus simple est que si vous avez besoin de repos, vous donniez cette tétée-là dans votre lit, allongée; vous aurez de la place, et du confort. Et bébé lui continuera de dormir, qu'il quitte le sein ou non. Et rien ne vous empêche de donner systématiquement une tétée du jour dans ces conditions-là, ce sera votre sieste; et encore: vous ne risquez pas d'écraser vos bébés en dormant.
  • Mes enfants dormaient peu-et on ne peut dire qu'ils dorment beaucoup plus, à 21 mois; je profitais donc peu de leur sieste, car Maximilien dormait 20 minutes en journée-et moi pendant ce temps-là, je déjeunais. Mais si vos enfants font la sieste à un moment de la journée, plutôt que vous précipiter sur votre fer à repasser ou votre balai, reposez-vous! asseyez-vous et prenez un livre, ou un bain, ou allongez-vous dans votre lit!

 

Ensuite, un enfant se concevant à deux, leur maternage... se fait à deux, le meilleur et le pire.

Un papa, plus particulièrement un papa de jumeaux, doit aider. De toutes façons, cela a été noté chez tous les couples parents de jumeaux, si le père n'aide pas, il doit s'attendre à ce que sa compagne l'accueille fatiguée, plutôt distante, voire exécrable si la journée l'a été aussi. Et très sérieusement, car la suite, j'ai essayé de la rédiger avec humour, mais très sérieusement, le couple va vite au-devant de la séparation-même quand le papa aide, c'est difficile-alors quand il n'aide pas-et bien les statistiques sont là.

 

Le papa de jumeaux doit retrousser ses manches dans le cas où il n'a pas la fibre paternelle;

il doit aider la maman s'il a la fibre paternelle.

 

Le papa de jumeaux rentre du travail (il a de la chance: il a vu du monde, entendu du bruit-même si cela n'a rien d'un paradis, il s'est sorti de la maison et du domaine "couche-câlin-pleurs");

il se lave les mains, et donne un coup de main. il donne les bains allez: au moins une fois sur deux!-il fait les couches du soir tous les soirs;

il garde les enfants pendant que la maman soit se préserve un peu d'intimité pour l'aîné, car il y a un bout de chou de 20 mois et pour avoir deux enfants de 21 mois, je sais que la période n'est pas des plus faciles-genre "je te nargue, cause toujours, vas-y donne des ordre je n'en ai cure";

mais aussi la maman sort de la maison, elle va faire une course, un petit lèche-vitrine, elle court au cours de tennis et va taper une balle ou deux, cela DEFOULE!!!! ça fait du BIEN! Elle en profite pour hurler un coup.

Ou alors la maman prend un bain-mais le problème, c'est qu'elle reste dans les bruits, alors mis à part aller prendre un bain chez la voisine (notez: pas dit chez le voisin)...

 

Voyez comment vous pouvez modifier vos tâches quotidiennes-les atténuer-voire les supprimer?:

 

"L'allaitement ne fatigue pas, ce sont les tâches ménagères qui fatiguent, et elles fatiguent toutes les mères, qu'elles soient mères de jumeaux ou non, qu'elles allaitent ou non. En plus, le plus souvent, elles "fatiguent" dans tous les sens du terme." (moi-même depuis 21 mois - 08.07.99)

Pour le ménage, vous pourriez peut-être vous contenter de faire l'important: la chambre des enfants et les sanitaires/cuisine. Si vous avez une grande maison, faites comme moi: "fermez" l'une des pièces au moins.

Pour les repas, le papa donne un coup de main aussi; pourquoi ne pas faire une bonne marmite, et en congeler la moitié voire plus, pour une prochaine fois? Le week-end, vous pouvez peut-être préparer 2-3 plats en grandes quantités, pour congélation- et vous puiserez dedans la semaine. Si cela ne vous gêne pas, cuisinez pour 3 adultes, vous en mangerez deux parts le soir, et la maman déjeunera  le lendemain de la 3e part.

Pour les courses, pensez à faire une liste régulière, que vous photocopiez; des entreprises peuvent vous livrer vos produits surgelés (viande poissons, légumes);

Oubliez le repassage, pliez, pliez et pliez-repassez ce qui dépasse uniquement! C'est presque plus un ordre qu'un exemple d'économie d'énergie!

 

A la lecture des éléments proposés, c'est à vous de voir ce qui peut concerner votre situation, à vous de voir si appliquer certains des éléments peut l'améliorer: réduire votre fatigue, augmenter les moments de repos. Je comprends tout à fait votre volonté, votre souhait, de continuer encore et encore à allaiter, c'est trop merveilleux! Et je suis très heureuse de rencontrer une maman comme vous. Ne sacrifiez pas votre allaitement pour du "ménage", de la "cuisine"; vous aurez toute la vie pour jouer du balai et du fer à repasser, votre allaitement ne durera pas autant, même si allaitez 2 ans...ce seront deux années supers, mais juste deux années.

 

N'hésitez pas à me recontacter, si la situation perdure, si vous rencontrez d'autres difficultés,
Amicalement,
 
Françoise Coudray

D'autres échanges sont en ligne à propos du réveil nocturne, ses causes, ses effets, quelques solutions...

 

 

Points importants

Quelques causes du réveil nocturne:

  • stress parental
  • couche pleine
  • faim
  • peur, angoisse
  • changement, manque psycho-affectif
  • apnée, transition entre deux phases de sommeil (léger/profond)
  • le réveil nocturne peut être alimentaire les premiers temps, bien sûr, mais correspondent à la physiologie du nourrisson; ensuite, c'est souvent une cause psycho-affective, donc câler avec un biberon et des farines, laisser pleurer, ou donner des somnifères, se révèlent des solutions inappropriées;
 
Edition 2004
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2013 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation